AccueilCOVIDLe ministère de la Santé du Minnesota demande aux hôpitaux de discriminer...

Le ministère de la Santé du Minnesota demande aux hôpitaux de discriminer les Blancs en veillant à ce que les patients de couleur aient un accès prioritaire aux traitements COVID !

Le ministère de la Santé du Minnesota a publié un document qui donne pour instruction aux hôpitaux de pratiquer une discrimination à l'encontre des personnes de race blanche en veillant à ce que les patients non blancs aient un accès prioritaire aux traitements COVID-19 susceptibles de sauver des vies.

Oui, vraiment.

L’instruction est contenue dans un document intitulé « Cadre éthique pour l’attribution d’anticorps monoclonaux pendant la pandémie COVID-19 ».

Elle stipule que « la race et l’ethnicité seules, en dehors d’autres conditions de santé sous-jacentes, peuvent être prises en compte pour déterminer l’éligibilité aux mAbs [anticorps monoclonaux] ».

Les anticorps monoclonaux sont fabriqués en laboratoire et fonctionnent en imitant les anticorps naturels, qui aident le corps à combattre les maladies.

Les stocks nationaux de ces anticorps sont en train de s’épuiser car ils ont été utilisés avec succès pour traiter les cas actifs de COVID.

« La solution du Minnesota consiste à rationner les AcM en fonction de divers facteurs de santé, chacun se voyant attribuer un score différent », explique Alpha News.

« Le nombre maximum de points qu’un patient peut accumuler est de 24. Les anticorps seront distribués en fonction de ces scores (les chiffres les plus élevés recevant le traitement en premier) lorsque les stocks seront épuisés. »

Deux des facteurs de santé permettant de déterminer qui est prioritaire sont le fait d’être BIPOC (2 points) et la grossesse (4 points).

« Sur la base de cette métrique de notation, si deux femmes enceintes, l’une noire et l’autre blanche, se rendent dans un hôpital où les stocks d’AcM sont limités, la femme noire serait prioritaire car son score serait de six, mais celui de la femme blanche ne serait que de quatre », écrit Kyle Hooten.

Le média a obtenu un document qui montre comment HealthPartners « donne l’ordre à ses employés d’utiliser le système de notation, élément racial inclus, pour décider qui reçoit le traitement aux AcM pendant les pénuries. »

C’est ce qu’ils appellent « le privilège du blanc » ?

Plus sérieusement, il s’agit d’un nouvel exemple de l’existence du racisme systémique, sauf qu’il est presque exclusivement dirigé contre les personnes blanches.

« Comme on peut s’y attendre dans un système de santé de plus en plus dominé par le gouvernement, les anticorps monoclonaux ont été rationnés », écrit Dave Blount.

« Dans le Minnesota, l’accès à ces anticorps est déterminé par un système de points. Tout ce qui n’est pas blanc compte pour le même nombre de points que le fait d’être âgé de 65 ans ou plus. »

Depuis que l’Occident est devenu obsédé par deux questions principales au cours des deux dernières années – la prétendue injustice raciale et la pandémie de COVID-19 – les appels à rationner les traitements hospitaliers en fonction de ces deux facteurs se sont multipliés.

Nous avons précédemment souligné comment les hôpitaux du NHS en Grande-Bretagne se sont déjà réservés le droit de refuser un traitement aux personnes qu’ils jugent « sexistes » et « racistes ».

De nombreuses personnalités ont également demandé que les personnes non vaccinées soient obligées de payer leur propre traitement hospitalier ou se voient refuser tout traitement pour avoir refusé de se faire vacciner.

Plusieurs hôpitaux américains insistent également pour que les patients se fassent vacciner contre le COVID-19 avant de procéder à des transplantations d’organes, condamnant de fait les patients à la mort s’ils refusent toujours de le faire.

Remparthttps://www.rempart-infos.com
Scruter, libérer, informer.
Articles connexe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

À la une

Commentaires récents